Motifs de consultation

Motifs de consultation chez le nourrisson

A la fin de la grossesse et lors de l’accouchement, le nourrisson est soumis à de fortes contraintes.

En effet, lors des dernières semaines de grossesse, le nourrisson peut parfois être soumis à des pressions importantes, dues au manque d’espace dans l’utérus. Ceci est d’autant plus vrai dans le cas de grossesse gémellaire. Une malposition de sa tête au contact du bassin de sa maman peut aussi être à l’origine d’un torticolis qui sera diagnostiqué après la naissance, on parle alors de torticolis congénital.

Lors de l’accouchement également les contraintes sont très importantes. Dans le cas d’un accouchement par voie basse, la pression exercée sur le crâne du bébé est considérable.

Cela peut avoir des conséquences sur la forme du crâne à la naissance.

Ceci peut encore être majoré dans le cas d’accouchements difficiles nécessitant l’usage de spatules ou de ventouses pour extraire le bébé.

Suite à ces multiples contraintes les différents os du crâne, particulièrement mobiles chez le nourrisson, peuvent se chevaucher et provoquer des malformations du crâne. On parle dans ce cas de plagiocéphalie.

On entend souvent dire que ces déformations se résolvent seules avec le temps… C’est malheureusement inexact dans bien des cas.

Dans ces deux contextes précis (torticolis congénital et plagiocéphalie) l’ostéopathie donne de très bons résultats.

Bien entendu, il existe d’autres motifs de consultation chez le nourrisson. En voici une liste non exhaustive:

- Plagiocéphalie (crâne plat)

- Torticolis congénital

- Reflux et régurgitations

- Difficultés de succion

- Coliques, constipation, ballonnements

- Otites à répétition

- Troubles du sommeil

- Traumatisme direct (chutes)

Etc… 

Les signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille:

- L’enfant dort avec la tête toujours tournée du même côté

- Lorsqu’il est éveillé, il ne tourne la tête que d’un seul côté

- Il régurgite très souvent et en grande quantité

- Vous le trouvez agité ou dérangé après les repas

- Il a des difficultés à s’endormir

- Il a une asymétrie au niveau du crâne ou du visage

- Il a une asymétrie au niveau des membres inférieurs ou des pieds

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe. Il se fera un plaisir de discuter avec vous des signes que présente votre enfant et vous expliquera s’il juge qu’il s’agit d’une bonne indication pour l’ostéopathie.

N’oubliez pas qu’il n’y a aucune question stupide!

Motifs de consultation chez l’enfant et l’adolescent

Pendant cette période l’enfant va être soumis à d’autres types de contraintes, la plus notable étant bien entendu la croissance! Celle-ci est naturelle mais peut provoquer certains troubles posturaux, notamment lorsque les poussées sont brutales.

Il est particulièrement judicieux de faire suivre de façon régulière votre enfant pendant sa croissance pour s’assurer qu’aucun trouble majeur ne s’installe.

D’autres éléments extérieurs viennent s’ajouter à cela: la succion prolongée (tétine ou pouce), les activités physiques variées parfois traumatisantes, les chutes, le port du cartable, la mise en place d’appareil dentaire etc…

Dans ce dernier cas, il est particulièrement important d’accompagner le traitement d’orthodontie d’un suivi ostéopathique. En effet, les appareils peuvent exercer des contraintes importantes sur les os du crâne et engendrer des symptômes gênants chez l’enfant (maux de tête, douleurs cervicales …).

Voici une liste non exhaustive des motifs de consultation pour les enfants et adolescents: 

- Suivi de la croissance (une séance annuelle de contrôle semble appropriée) 

- Troubles de la marche (malposition des pieds)

- Troubles du sommeil

- Activité sportive intensive

- Troubles posturaux rachidiens : scoliose, attitude scoliotique, cyphose importante etc…

- Troubles ORL à répétition

- Troubles digestifs

Etc…

Motifs de consultation chez la femme enceinte 

Pendant toute la grossesse, le corps de la femme enceinte subit des modifications considérables aussi bien du point de vue mécanique qu’hormonal.

Le développement du ventre et la prise de poids du bébé occasionnent des modifications posturales parfois majeures. La posture lombaire est modifiée, celle des os du bassin également. Les organes sont progressivement refoulés par la prise de volume de l’utérus.

Tous ces phénomènes peuvent occasionner des symptomatologies variées:

- Douleurs lombaires, du pubis, du coccyx 

- Sensation de lourdeur au niveau du périnée

- Sciatalgie, cruralgie

- Troubles circulatoires 

- Troubles digestifs (constipation , reflux gastrique…)

- Migraines et céphalées

- Troubles du sommeil

Etc…

L’ostéopathie est alors totalement indiquée et peut soulager grandement la femme enceinte tout au long de sa grossesse.

En dehors de toute symptomatologie, il peut être judicieux de consulter pour préparer l’accouchement. L’ostéopathe s’assurera notamment que la mobilité des lombaires, des os du bassin et des différents tissus est optimale pour faciliter l’arrivée du bébé.

Un suivi 2 mois après l’accouchement peut également être indiqué en cas de persistance ou de réapparition d’une symptomatologie  douloureuse (notamment des douleurs lombaires et sciatalgies).

Motifs de consultation pour tous 

De nombreux éléments de notre vie quotidienne sont susceptibles de provoquer des troubles fonctionnels. Les postures prolongées au travail, les traumatismes même s’ils semblent bénins, les chocs émotionnels, les opérations chirugicales, les activités sportives intensives…

Ces troubles fonctionnels dans la plupart des cas sont gênants mais supportables, et finissent par disparaître d’eux même… du moins le pense-t-on!

En effet, ces troubles semblent disparaître mais c’est plutôt notre corps qui trouve des compensations lui permettant de continuer à fonctionner sans occasionner de douleurs.

Malheureusement, ce système de compensation n’est pas éternel, et lorsque les conditions s’y prêtent (épisode de stress important , ou fatigue importante), le corps décompense! C’est là que la véritable symptomatologie douloureuse se manifeste… Celle qui vous pousse à consulter!

Bien entendu, l’ostéopathie est indiquée pour vous soulager quand la douleur se manifeste, mais l’idéal serait d’éviter qu’elle n’apparaisse. C’est pourquoi un suivi de contrôle en dehors de tout phénomène douloureux est souhaitable pour chacun d’entre nous. Une consultation tous les 6 mois semble appropriée.

Voici tout de même une liste des symptomatologies douloureuses qui peuvent vous amener à consulter votre ostéopathe:

- Douleurs du dos chroniques : cervicalgies, dorsalgies, lombalgies

- Sciatalgies, cruralgies

- Episodes aigus : torticolis, lumbagos

- Névralgies cervico-brachiales

- Tendinites résistantes aux autres traitements

- Migraines, céphalées

- Troubles ORL à répétition (otites , sinusites)

- Douleurs de la mâchoire et craquements

- Bruxisme

- Troubles circulatoires

- Troubles gastriques (reflux , constipation)

Etc…

Malheureusement, cette liste est loin d’être exhaustive.

Cependant, toutes les symptomatologies douloureuses ne sont pas du domaine de l’ostéopathie. Votre ostéopathe n’hésitera pas à vous réorienter vers un autre professionnel s’il le juge nécessaire. 

Antoine Markus - 27 rue d'Orléans 92210 Saint-Cloud